Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

El blog de Sueños de España

El blog de Sueños de España

Hace muchos años, cuando el idioma castellano entró en mi vida, empecé un maravilloso viaje que nunca acabará... Y tanto me gusta compartirlo con vosotros ! Gracias por seguirme, por participar, por dejar comentarios y leerme, y sobretodo, gracias por el amor y el cariño que les tenéis a nuestra bella España y a las culturas hispánicas.


Una palabra...

 

 

 

 

plume

 

 

UNA PALABRA

 

 

20090129014127-palabra.gifUna palabra tiene magia, es un arca encantada : encierra el alma de los antepasados, su historia y su corazón, sus miedos y sus alegrías, y seguimos rellenándolo con lo nuestro. Al pronunciar una palabra, una sola palabra, abrimos el arca y liberamos un torbellino que de repente atraviesa los siglos e irremediablemente se escapa hacia el futuro. Nos apropiamos de las palabras pero nunca nos pertenecen. No son de nadie y son de todos, se van reforzando con el sentido que les damos y luego se van a buscar a otros seres, otras risas y otras lágrimas para seguir existiendo y creciendo. Tienen un sentido literal y un sentido secreto, se fundan en la historia común y en la privada. Por eso tienen olor y música, son el perfume de las flores, una lágrima que corre, espadas que se entrechocan, guerras, la paz, la voz de un ser querido, recuerdos y sueños... Se dice que para aguantar un momento difícil, un acontecimiento doloroso, hay que expresarlo con palabras, quizás porque así lo tiramos al torbellino de la vida, a los siglos pasados y futuros, y se convierte en un grano de arena perdido en el inmenso universo, en un mar de voces y de poemas condenados al olvido o a la eternidad. Creo que las palabras se vuelven poesía cuando el sentido secreto lo sumerge todo, cuando el significado ya no importa y las letras se convierten en sonidos, colores, impresiones e imágenes, cuando se ponen a bailar fuera del papel, cuando la palabra deja de existir y es niebla, ruido de lluvia, alegría, tristeza, se esfuma y da paso al sentimiento.

 

Véronique RAMOND

 

Recuerdos-y-jamas-desmentira-a-quien-lo-invente-porque-al.jpg

 

palabras1.jpegUn mot contient de la magie, c'est un coffre ensorcelé : il renferme l'âme des ancêtres, leur histoire et leur coeur, leurs peurs et leurs joies, et nous continuons à le remplir avec ce qui nous appartient. Lorsque nous prononçons un mot, un seul mot, nous ouvrons le coffre et libérons un tourbillon qui soudain traverse les siècles et s'échappe irrémediablement vers le futur. Nous nous approprions les mots mais ils ne nous appartiennent jamais. Ils ne sont à personne et sont à tout le monde, ils se renforcent avec le sens que nous leur donnons puis vont chercher d'autres êtres, d'autres rires et d'autres larmes pour continuer à exister et à grandir. Ils ont un sens littéral et un sens secret, ils se fondent sur l'histoire commune et sur l'histoire privée. C'est pour cela qu'ils ont une odeur et une musique, qu'ils sont le parfum des fleurs, une larme qui coule, des épées qui s'entrechoquent, des guerres, la paix, la voix d'un être cher, des souvenirs et des rêves... On dit que pour supporter un moment difficile, il faut l'exprimer avec des mots, peut-être parce qu'ainsi nous le jetons dans le tourbillon de la vie, dans les siècles passés et à venir, et il devient un grain de sable dans l'immense univers, dans un océan de mots et de poèmes condamnés à l'oubli ou à l'éternité. Je crois que les mots deviennent poésie lorsque le sens secret submerge tout, lorsqu'il n'a plus d'importance et que les lettres deviennent des sons, des couleurs, des impressions, des images, lorsqu'elles se mettent à danser hors du papier, que le mot cesse d'exister et est brouillard, bruit de pluie, joie, tristesse, qu'il s'évanouit pour laisser place au sentiment.

 

Véronique RAMOND

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents